La voix du vide

Performance
20 min
Jouée à Köşe, Istanbul, 2015 et à la Fé.C (Féministes en Cirque), La Petite Chize, 2015.

L’absence, criante par sa présence, est au cœur de la scène, invisible et pourtant évidente.
Le désir et le manque exigent un corps perdu. Les mains façonnent l’air comme la chair. Elles déboutonnent, dégrafent, dénudent l’intangible. La bouche embrasse, aspire l’odeur des jours heureux. Les yeux mi-clos revivent la danse et le tempo entraine les doigts au creux de l’aine imaginaire.
La réalité frappe alors de plein fouet, le plein se révèle empli de vide, s’effondrant sur lui-même et le rêve avec lui.
Cette performance érotique emprunte des techniques scéniques au monde du mime et à celui de la danse buto.